Tout comprendre sur la protection des portes

Si votre porte d’entrée peut êtes violé en moins de 5 minutes, soyez sûr que vous pourriez être victime d’une effraction un jour ou l’autre. Effectivement, c’est le temps minimum de résistance au cambriolage qu’une porte doit avoir pour dissuader un cambrioleur d’aller au bout de sa tentative et pénétrer chez vous. Il est vrai que le savoir-faire des malfaiteurs ne cesse d’évoluer et que certains d’entre eux peuvent être très inventifs au grand dam des propriétaires, raison de plus pour pousser la protection des portes à la perfection. Prenez connaissance de l’essentiel à savoir sur la protection des portes tout au long de ce billet.

Sécuriser les serrures

Plus de trois-quarts des cambriolages et des tentatives d’effraction se font au niveau des portes d’entrée principale. Il va de soi que sa sécurisation fasse l’objet de recherches plus poussées et d’inventions plus ingénieuses les unes que les autres. La première chose à faire pour sécuriser vos portes c’est de leur fournir des serrures haute-sécurité multipoint. Pour reconnaître le degré de sécurité d’une serrure quelconque, il faut vérifier son indice de sécurité, en ce sens, il faut privilégier les serrures authentifiées A2P (Assurance Prévention Protection).

Cette norme de qualité est subdivisée en 3 catégories :

– A2P 1 étoile : 5 minutes de résistance face à des tentatives d’arrachement, de sciage ou de crochetage.

– A2P 2 étoiles : 10 minutes de résistance au perçage en plus de l’arrachement, du sciage ou du crochetage.

– A2P 3 étoiles : 15 minutes de résistance face à toutes les techniques en plus de l’usage du champ magnétique.

Il ne faut pas oublier que ces normes concernent les serrures mécaniques et électroniques à la fois et bien sûr les hybrides aussi. Si tellement vous êtes dans une zone à risque, pour vous assurer l’inviolabilité de vos serrures vous pouvez les choisir avec alarme intégrée.

Charnières anti-dégondages

Avoir des serrures A2P est déjà un grand pas vers la sécurisation de vos portes, mais cela ne garantit pas encore tout. Effectivement, ne manquant pas de parades, les cambrioleurs peuvent s’attaquer aux portes du côté des paumelles en procédant à des arrachages forcés. Pour les paumelles équipées de fixations de piètre qualité, un simple pied de biche peut en venir à bout en un rien de temps sans aucun effort considérable. Il est donc fortement conseillé d’utiliser des dispositifs anti-dégondages ou renforts de paumelles pour qu’il soit plus difficile d’arracher votre porte côté gonds.

Dans le même registre que les renforts de paumelles, vous pouvez installer des cornières anti-pinces pour anticiper toute tentative de passage forcé chez vous. Effectivement, avec l’effet bras de levier d’un pied de biche ou d’une pince monseigneur, il est facile de faire céder les points de verrouillage d’une porte si l’outil en question peut trouver des points d’appui dans l’interstice entre la porte et les huisseries.

Porte blindée

Pour prémunir votre maison de tous risques de cambriolage via l’une de vos portes, la porte elle-même se doit d’être le plus solide qui possible. Pour ce faire, il faut privilégier les portes certifiées « blindées ». À ce propos, il faut bien faire attention pour ne pas tomber sur des fausses portes blindées. Effectivement, il arrive que les installateurs vous proposent des portes équipées de serrure blindée seulement. Cela veut dire que la porte ne l’est pas, mais que seule la serrure l’est. Toutefois, comme les portes blindées peuvent ne pas être à la portée de tout le monde, il faut au moins opter pour des portes fabriquées avec des matériaux robustes comme l’acier ou l’aluminium.